Welcome to Haengbok Academy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Personnel
Personnel
avatar

Annyeong ! my name is
Danel TaeHyen

Messages : 18
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong    Dim 21 Aoû - 20:43

    La journée avait été difficile. Épuisante même ! Que dis je ! Totalement lessivante. Voilà une bonne semaine que le vampire ne se nourrissait que de nourriture humaine totalement insipide. Il n'avait pas eu le temps (et l'envie de chasser) et la faim se faisait de plus en plus terrible si bien qu'il avait du mal à regarder ses élèves sans les voir comme un troupeau de biches très appétissante.
    La raison de ce jeune ? C'était une façon de se punir. Et pour cause !
    Voilà des années, que dis je, des dizaines d'années qu'il n'avait jamais éprouvé ça. Il se sentait comme une jeune fille devant son premier amour.

    Le désir, le véritable désir humain. Celui qui poussait irrémédiablement les gens à se rapprocher les uns des autres. Pourtant, depuis qu'il avait été transformé, il s'était persuadé que l'amour et toute relation impliquant des sentiments lui avaient été confisqués.
    De toute facon, c'était complètement contre nature. Avec ca, il enfreignait TOUTES les bonnes résolutions qu'il avait put prendre tout le long de son existence.
    Ne jamais se rapprocher d'un autre vampire à moins qu'il lui ait prouvé qu'il soit digne de confiance. Ne jamais tomber amoureux d'un élève.
    Bref, ces deux règles, ce n'était plus la peine d'y penser une fois qu'il eut rencontré le beau Kim Bi Yong, ce vampire pourtant assez jeune pour être son petit fils.

    -Merde...murmura t'il en se laissant tomber de la fenêtre de sa chambre dans l'enceinte de l'école. Toute l'école semblait dormir tranquillement. Donc il ne trouverait personne pour l'espionner pendant sa sortie. Il ne tenait pas à provoquer des frayeurs à qui que ce soit.
    Il se laissa tomber dans le chemin en face de lui. Une fois debout sur ses deux jambes, il se dirigea vers le parc. Le petit bois était son lieu de prédilection pour chasser des petits lapins et des poules d'eau qui suffisaient à le rassasier.

    Il s'engagea dans le sentier à pas de loups en tentant de sentir la présence des animaux dans les parages. Il traqua longtemps à travers les buissons, et s'éloignant même des chemins jusqu'à ce qu'il tombe sur un gros lièvre se tassant dans les fourrés. Il ne pouvait compter que sur ses sens et ses instincts pour l'attraper.
    Il sourit et attendit que l'animal s'approche suffisamment de lui pour bondir hors du buisson et planter ses crocs dans la chair de son cou.
    Sa cible atteinte, il aspira le liquide brulant qui sortait de la gorge de l'animal jusqu'à ce qu'il sente le petit animal faiblir, alors il desserra sa prise et le laissa détaler.

    Comme toujours tirailler par le remord, il s'assit sur le sol et soupira passant sa main dans ses cheveux.
    Mais rapidement, sa gorge se mit à le tirailler et le bout de ses canines à lui faire mal. Il releva la tete avec l'idée de repartir en chasse, mais quelle ne fut pas sa surprise, que dis je, son choc, lorsqu'il se retrouva nez à nez avec ….le vampire qui hantait ses pensées, justement.

    -Oh mon dieu !


    Si il s'était attendu à cela ! Il était clair que si les vampires étaient capables d'avoir une crise cardiaque, il serait mort sur le coup.
    Il posa sa main sur son cœur en soupirant, tentant de reprendre ses esprits, un peu étourdi par la faim et cette surprise pour le moins originale.
    Il se surprit à faire les gros yeux et à « tenter » de jouer son rôle de prof, même si c'était pratiquement ridicule, sachant qu'il était particulièrement dérangé par le fait qu'il soit drôlement beau à la lumière de la lune.

    -Tu ne devrais pas etre la, Bi Yong. Ca fait des heures que le couvre-feu est passé.


    Il se leva et se retrouva à sa hauteur, même si son élève était de loin plus grand que lui.

    -On ne sait jamais le genre de personnes qui peuvent se promener dans le parc à cette heure ci.

    Dit il légèrement en s'empressant d'essuyer le sang au coin de ses lèvres.
    Il tenta d'ignorer ses pulsions qui lui disaient de lui sauter dessus tout de suite. C'était totalement illogique. Comment avait il fait pour en arriver là ? Bi Yong n'avait meme pas bon caractère, il était froid et ne faisait que peu d'attention aux autres.
    A part à quelques exceptions près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dortoir C; Leader
Dortoir C; Leader
avatar

Annyeong ! my name is
Kim Bi Yong

Messages : 22
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong    Jeu 25 Aoû - 21:48

(Etooo... Je tiens à m’excuser que tout ça soit nul mais... Je dois t’avouer que j’ai recommencé 3 fois mon poste parce que je l’ai perdu 2 fois ^^’ et à la fin... Je ne me souvenais plus de comment j’avais écrit tout ça et j’avais pas envie de trop traîner ^^’ Je m’excuse mille foiiiiiis ! Gomenai TwT J’vais me rattraper dans mes prochains postes ! Promis. Sinon, j’te fais un avatar gratuitement #BAAAAAM#)

La vie éternelle.
Au fond, était-elle si plaisante ?
En fait, Bi Yong n’avait jamais demandé à être un vampyr. Et il n’avait jamais demandé à ne pas en être un. Certaines personnes humaines qui connaissent sa vraie nature pourrait lui dire à quels points ils sont jaloux car il a la jeunesse éternelle. Il ne vieillit plus. Pas de ride. Juste des cheveux blancs fait synthétiquement. Aucune crainte de mourir par vieillesse. Les armes, que ce soit des armes blanches ou des armes à feu, ne peuvent le tuer. Il n’avait aucune crainte de mourir, alors. En autant qu’il fasse le seul et unique sacrilège qu’il doit faire pour survivre: Prendre la vie de quelqu’un. Une vie pour une vie. Est-ce vraiment une façon saine de vivre ? D’après lui, non. Mais, c’était dans sa nature de prédateur nocturne de vivre par ce sang. En fait, Bi Yong était heureux d’avoir des contacts qui pouvait lui procurer du sang sans qu’ils aient à tuer. Vous connaissez les collectes de sang dans les hôpitaux ? C’est de ce sang qu’il se nourrit. Cachant toutes ces poches qu’on lui fournit en quelque part, il finissait par l’intégrer dans des boissons de quelques sortes - la plupart du temps du café - afin que les humains qui ne connaissent pas sa vraie nature ne se posent pas de questions. C’était sa nouvelle façon de voir sa vie car... Autrefois, il se souvient avoir passé proche plus d’une fois de mourir car il faisait diète, trouvant trop barbare de tuer pour vivre. S’il n’avait pas eu ses deux ’protecteurs’, ses deux ’pères adoptifs’ - oui pères car ils sont un couple gay, en fait - il serait mort aujourd’hui.

En fait, Bi Yong n’avait pas peur de mourir. Il était totalement indifférent au fait à ce qu’il vive ou meure. Quoi que, c’était comme ça avant le début de cette année scolaire, jusqu’à ce qu’il croise la jeune Seo Yun Ah. Cette humaine qui l’intriguait énormément. Cette jeune femme qui avait été deux fois sa cavalière lors des activités organisées par le directeur de l’école - le bal masqué de Noël et l’activité de ‘We got married’ pour la st-valentin... Puis, récemment, il avait rencontré une autre personne qui lui faisait découvrir certains sentiments. Danel Taehyen. Le prof de musique. Le -heum- beau - heum- prof de musique. Ou plutôt... Le -heum- beau -heum- et -heum- très plaisant prof de musique. Au plus loin que Bi Yong se souvienne, même de son vivant, il n’avait jamais aimé. Étant le fils adoptif d’un riche bourgeois d’Angleterre, il avait été fiancé de force à une fille de riches bourgeois français. Mais, il n’avait eu aucun sentiment à son égard. Puis, avant même qu’ils se marient, il mourut. Mourut... Façon de le dire. Depuis ce temps, il crut que c’était à cause de sa nature de sang froid et que son coeur ne battait plus qu’il n’avait plus aucun sentiments - et certains gens autours de lui le croyaient presque psychopathe car on dit qu’une apathie incroyable est le symptôme premier de la psychopathie, quoi o/ Il vivait une vie monotone, ayant aucune relation ‘amoureuse’ depuis 100 ans, seulement que des parties de plaisirs charnels de temps à autres.
Mais là, avec ces deux personnes déjà évoquées... Il n’était plus sûr de ce qu’il ressentait. N’ayant jamais ressenti l’amour en 100 ans, il ne comprenait pas ce qui se passait avec lui. Mais, il savait qu’en présence de la jeune héritière Seo, il se sentait si bien. Elle était si douce, si chaleureuse. Tellement qu’il aimerait la garder dans ses bras afin d’encore mieux ressentir cette douce chaleur qu’elle émanait. Puis, il y a ce professeur. Ce professeur qui lui provoquait ces étranges papillons dans l’estomac quand il s’adressait à lui personnellement. Ses sourires le faisaient rougir. Est-ce qu’un vampyr peut réellement rougir ?! Ça je ne sais pas mais... Bi Yong en est capable !

N’empêche, cela faisait une semaine que Bi Yong ne se présentait plus à ses cours de musique. Pourquoi ? Parce qu’il réfléchissait à ce qu’il ressentait lorsqu’il était en présence de son hyung. Peut-être qu’il ne le voyait plus en classe mais... Lorsqu’il le croisait dans les couloirs, il sentait des fourmis lui traverser le corps en entier...
Cette journée-ci, il avait encore séché son cours de musique. Celui qu’il avait à la dernière heure. Il était plutôt sorti de l’enceinte de l’académie, allant se promener dans les bois, pendant que les loups n’y étaient pas - bah quoi, autant éviter les lycans... Ils étaient en cours à ce moment là o/ Et y était resté jusqu’à ce que le soleil se couche, laissant place au sourire de la lune qui illuminait le ciel étoilé. Cette nuit-là, le leader C se sentait faible. Il ne s’était pas nourri depuis deux jours. Pas oubli. Oui, Bi Yong était très lunatique et dès qu’il y a quelques chose qui le tracasse, il oubli bien des choses, incluant se nourrir. Alors, il restait là, assis près du lac à regarder le reflet de la lune sur l’eau cristalline.

Après un long moment à rester immobile, en pleine réflexion, le vampire poussa un soupir avant de lever les bras en l’air, s’étirant. Puis, il se décida finalement à se lever et tourner sèchement les talons. Autant retourner à la chambre et trouver quelque chose d’intelligent à faire plutôt que de se poser 100 fois la même questions et ne jamais trouver de réponses.
En chemin pour retourner à l’académie, il vit quelques traces de sang au sol. En humant l’air, il put en déduire que ce n’était pas du sang humain, mais plutôt animal. Ne ce souciant donc pas autant des animaux, il continua son chemin avant de retrouver la bête blessé; un gros lièvre tremblait de toute part, une marque de crocs au cou. N’étant tout de même pas un être cruel, Bi Yong déchira un morceau de tissu de sa chemise noire, au bout de sa manche, avant de s’approcher doucement du faible lièvre et de lui passer le tissu autour du cou, bloquant la plaie. Puis, il s’éloigna aussi tôt.
Sur sa route, il sentit l’odeur autre que celle du sang. C’était un parfum qu’il reconnaissait plus que trop bien... Mais, il n’arrivait pas à mettre le doigt sur la personne qui avait cette odeur. N’empêche, lorsqu’il tourna le ‘coin’ du sentier - sentier qui était empli d’arbres et de buissons - il tomba nez à nez avec ... Son prof de musique.

S’il était humain, ça aurait été la crise cardiaque assuré. Son coeur aurait loupé un battement ou encore pire, il aurait tout simplement arrêté de battre sur le coup et tout son sang se serait figé. Mais son coeur était déjà mort alors... Il ne pouvait qu’avoir ce spasme incroyable de la surprise, qui lui fit affreusement mal dans tout le corps, sur le coup. Il fallait absolument que ce soit sur lui qu’il tombe ?! Non mais vraiment, sans même le réaliser, Bi Yong écarquilla les yeux, démontrant sa surprise sans retenue. Le non-verbal était très fort chez lui... Bien plus que le verbal, imaginez-vous ! N’empêche, son hyung semblait tout aussi surpris que lui, lui qui avait laissé tomber ce merveilleux ‘Oh mon dieu !’ De son côté, Bi Yong, ne savait pas du tout quoi dire. Tout se bousculait dans sa tête: ‘Holy f*ck !’ ‘Qu’est-ce qu’il fait là, lui ?!’ ‘Pourquoi lui ?!’ ‘Qu’est-ce que je fais ? O_O;;’ ‘Putain, j’viens de me faire choper par un prof !’ ‘Et au final... Ça fait quoi qu’un prof m’ait chopé ? o/’
Par conter... Danel hyung semblait savoir quoi dire...

« Tu ne devrais pas etre la, Bi Yong. Ca fait des heures que le couvre-feu est passé. »

« Et alors ? Je suis en âge de décider pour moi-même, non ? »

Et voilà... Il avait retrouvé sa langue. Et merde. Qu’est-ce qu’il se serait donné une de ces baffes, s’il l’avait pu ! Bi Yong est très... Impulsif. Il ne réfléchit malheureusement pas toujours avant de parler. Et avec les gens avec qui il n’est pas proche... Il est assez froid et disant. Mais pourquoi l’était-il avec ce professeur ? Surtout qu’il avait l’impression qu’il le plaisait tout de même assez... Avec son caractère de merde... Comment est-ce que TaeHyen pourrait l’apprécier ? Bi Yong poussa un soupir, juste à cette pensé. Qu’est-ce qu’il se trouvait nul, parfois.

« On ne sait jamais le genre de personnes qui peuvent se promener dans le parc à cette heure ci. »

Un sourire vint apparaître timidement sur les lèvres de l’élève. À chaque fois qu’on lui faisait les reproches qu’il pourrait peut-être se retrouver en danger parce qu’il sortait tard la nuit, ça l’amusait. Il était un vampire... Si un humain était assez suicidaire pour vouloir lui faire du tort bah, qu’il vienne. Et puis, avec la taille qu’il avait, lui qui dépassait déjà largement la grandeur de son professeur de musique, il avait une double assurance contre les problèmes. En plus du fait qu’il savait très bien se battre... Étant quelqu’un de malheureusement légèrement bagarreur.

« Effectivement, on ne sait jamais sur qui on peut tomber à cette heure-ci. Mais, hyung, sauf votre respect, entre vous et moi, qui croyez vous qui serait la première cible ? »

En même temps, Bi Yong avait tout une réputation à Haengbok. Alors, les Block B, les lycaons, les vampires qui se croyaient supérieurs à n’importe qui savaient qu’il n’était pas trop une bonne idée de venir l’énerver. Déjà qu’il était si associable avec les inconnus... Peu de gens l’approchaient. Sauf peut-être l’autre peste du dortoir A qui s’entendait bien avec lui; Hee Yong. Et puis, juste son regard avec sa réputation; des tas de gens disaient qu’il avait un regard de tueur... Mais pourtant, au fond, Bi Yong n’était rien d’autre qu’un simple petit agneaux tout doux~ ♥

« Vous semblez faible, oppa. Est-ce que ça va ? »

Étant un vampire qui s’était longtemps négligé jusqu’à cette année-ci, il savait reconnaître les signes d’un être nocturne souffrant ou qui ne se nourrissait pas assez. Et de voir son prof... Qu’il aimait bien, au fond... Dans cet état l’inquiétait. Être protecteur faisait parti de ses qualités cachées.

_________________
    This is how to look sexy or handsome...

or... a kid of five years old...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Personnel
Personnel
avatar

Annyeong ! my name is
Danel TaeHyen

Messages : 18
Date d'inscription : 16/07/2011

MessageSujet: Re: Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong    Ven 26 Aoû - 18:04

    Finalement , sans que le jeune homme ne le sache réellement, ils n'étaient pas si différents l'un de l'autre. Si ils avaient connus leur race mutuelle, surement qu'ils se seraient compris mieux que personne. Cette sensation d’être constamment en décalage, une vraie bête se laissant dominer par ses instincts... Tous les litres de sang du monde n'en feront pas des gens plus humains. Ils étaient contre nature, et il était dès plus difficile de s'intégrer dans la société lorsqu'on avait connu le clavecin, les portraits de peintres qui prenaient des jours, voir des semaines pour être finalisés, et autres choses qui bien sur avaient été remplacé par des pianos à queue et des appareils photos.
    Peut être, effectivement, que le professeur aurait été vraiment heureux de trouver quelqu'un qui le comprenait. Peut être même qu'il aurait moins de scrupules à cacher ses sentiments tout à fait instinctifs.

    En clair, l'esprit de TaeHyen ressemblait à une compote de tirades philosophiques sur l'amour, l'honneur et tout ce qu'il s'en suit, et une autre partie lui criait de se précipiter dans ses bras en feignant un malaise, pour que cela ait l'air moins bizarre.
    Surement qu'il aurait dut le faire, ca lui aurait surement empêché de trembler de tout son corps comme si il était en pleine crise de Parkinson.
    Au lieu de cela, cet idiot se contenta de se pâmer de surprise et de demander au jeune homme ce qu'il fichait là à une heure pareille. Honnêtement, le professeur doutait qu'il y ait énormément d'élève le respectant. D'autant plus que les majeurs pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient.
    C'était un peu comme si cette règle était une suggestion.

    D'ailleurs son élève (si il en croyait les registres, parce que celui ci ne se donnait plus vraiment la peine de venir en cours en ce moment) le lui fit parfaitement comprendre.

    « Et alors ? Je suis en âge de décider pour moi-même, non ? »


    Un peu déconcerté, il se tut un moment. Il ne s'était pas attendu à une réponse aussi froide, tout de même. Même si il ne connaissait pas la véritable nature. En vérité, TaeHyen n'avait pas eu le plaisir de voir à quel point son élève était une crème. Certes, il avait entre aperçu cette nature parfois, surtout lorsqu'ils travaillaient ensemble sur un projet. Il était quelqu'un de doux, et gentil, mais très lunatique. Et allez savoir pourquoi, c'était bel et bien ça qui l'avait fait craquer pour lui en premier.
    Le musicien soupira lourdement, vraiment, il était irrécupérable. L'éternité avait dut le rendre fou.
    Puis il regarda de nouveau le brun dans les yeux et sourit en coin, le genre de sourire irrésistible qu'il aurait put faire à un proie si seulement il avait accepté de toucher au sang humain.

    -Bien parlé. C'est vrai. Tu as LARGEEMENT l'age de décider.


    Et l'age de décider d’être avec un prof de deux cents ans ton ainé ? Hum ?
    Il secoua la tête pour chasser ses pensées, et le monde se mit à tourner autour de lui. Décidément, ce ne serait pas ce soir qu'il pourrait se nourrir. Et de toute façon, il n'en avait plus envie. Pour une fois qu'il pouvait croiser Bi Yong en dehors des cours, dans un endroit ou techniquement ils n'étaient que deux jeunes homes avec quatres ou cinq ans de différence, pas plus.

    -Dans ce cas la, pourquoi ne pas marcher un peu avec moi ?


    Le jeune allemand avait toujours parlé avec beaucoup de respect, et avec un accent assez adorable.
    Il se reprit immédiatement avec un regard de chien battu en se rendant compte que sa proposition n'était toujours pas décente.

    -Enfin, si tu veux, loin de moi l'idée de t'y obliger. Après tout tu as surement mieux à faire.


    Quel idiot, le pauvre vieux aurait aimé se cacher dans un trou de souris pour échapper à son regard. Intérieurement, son élève devait soit le prendre pour un fou, ou alors rire de son comportement de fillette. Ou était donc passé le charismatique professeur aussi doué que Chopin ou Mozart, hum ? Il avait sans aucun doute détalé avec le lapin qu'il avait blessé. Pauvre lapin, qui s'était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment !

    « Effectivement, on ne sait jamais sur qui on peut tomber à cette heure-ci. Mais, hyung, sauf votre respect, entre vous et moi, qui croyez vous qui serait la première cible ? »


    La, le bonhomme marquait un point, pensa le vampire en rosissant légèrement grâce au peu de sang qui lui restait dans ses veines froides. C'est vrai qu'il n'avait pas l'air franchement menaçant à coté de son compagnon, non, en fait il ressemblait plutôt à une demoiselle en détresse. Et le fait qu'il soit immortel n'avait strictement rien changé au fait qu'il était totalement pacifique et qu'il refusait de se battre, quelles qu'en soient les circonstances.

    -Tu as peut être raison. Mais disons simplement que je n'ai pas grand chose à perdre.

    Il rit légèrement, et le jaugea de nouveau avec curiosité.

    -Tu ne m'avais l'air d'etre le genre à filer en boite de nuit le soir venu..

    Encore une indiscrétion, vraiment, Danel, qu'est ce que tu fiches ? Tu veux qu'il se doute de quelque chose, c'est ca ? Et qu'il prenne ses jambes à son coup, voire qu'il change d'établissement à cause de toi ?

    -Bon il vaut mieux que je m'en aille...

    Bredouilla l'allemand en tentant par tous les moyens de s'arracher à sa contemplation, et de le contourner pour quitter le buisson et tenter de rejoindre le sentir, seulement, avant qu'il n'ait put mettre un pied devant l'autre, il trébucha et se retrouva accroché à la manche de son compagnon. Décidément, ses réflexes pourtant aguerris de vieux vampires lui faisaient tous défaut lorsqu'il avait faim.

    « Vous semblez faible, oppa. Est-ce que ça va ? »


    -Hum...oh oui ca va je crois...Désolé.


    Il eut un moment d'absence alors qu'il se retrouvait à quelques centimètres à peine du visage de son élève, mais ne tarda pas à filer comme si il avait le diable aux trousses. C'était à rien y comprendre. D'ailleurs, plus vite il serait à l'abri dans sa chambre, plus vite il se sentirait mieux.
    Mais malheureusement, dieu en voulut autrement. Parce qu'alors qu'il tentait de sortir du bois, il tomba littéralement sur une bande de balourds qui revenaient de la ville complètement ivres et en titubant dans le chemin de poussières.

    -Voyez vous ca, mais c'est notre prof de musique !


    L'un des alcooliques avait parlé. C'était l'un de ses élèves, en dernière année, comme Bi Yong, il était encore plus grand que son élève préféré mais surtout beaucoup moins doué. En effet, il n'accordait que quelques heures de son temps à la musique pour garder quelques points en plus sur son bulletin, mais ne faisait aucun effort.
    Aussi, l'homme n'avait eut que l'option de négliger ses notes, de son coté.

    -L'idiot qui m'a sacqué juste parce que je déteste son stupide Chopin !


    Les autres se mirent à avoir des rires gras tout en se rapprochant de lui, formant un cercle dont il ne pourrait se tirer que par la force, il le sentait bien. Comment un gentil gars comme lui pouvait s'attirer tant d'animosité que ses élèves se mettent à le menacer hein ? Une ombre passa devant ses yeux, mais il résiste à l'envie de se défendre et de lui sauter dessus pour le vider de son sang. D'ailleurs, ses canines continuent, encore et toujours de lui faire mal.

    -Je vous avais prévenu « professeur », que je me vengerais...


    Il le colla contre le mur avec une facilité déconcertante, comme si le petit ne pesait que quelques kilos seulement. Le gamin le tenait par le coup mais il ne suffoquait pas, bien sur, bien que sa poigne soit assez puissante pour briser le cou de n'importe quel être humain.

    -Tu ne devrais pas faire ca, se contenta de dire le prof. Tu vas t'attirer des ennuis.

    Pour toute réponse, le garcon ricana de nouveau et le jeta sans ménagement au sol, le rouant de coups de pieds dans les cotes et au visage. Puis, prenant sa main droite pour l'aplatir au sol, l'eleve eut un sourire sadique.

    -On va voir comment tu pourras jouer, après ca.


    Et il leva le pied, pres à lui briser les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Annyeong ! my name is
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong    

Revenir en haut Aller en bas
 

Late at night, the monster take a walk pv. Bi Yong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAIRY TALE VS NIGHTMARE :: HAENGBOK ACADEMY :: Extérieur; prendre l'air :: parc-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit